«

»

avr
10
2011

L’infidélité dans les chansons latino-américaines

Dans les chansons latino-américaines, et plus précisément dans les musiques dominicaines, le thème le plus souvent abordé est l’amour… ou plus exactement le désamour ! A côté des gentilles bachatas de Monchy y Alexandra qui sont un hymne à la magie de l’amour, se trouvent des morceaux remplis de mensonges, de trahisons, d’infidélités, de déchirements… Voilà de quoi sont faits les bachatas, merengues et autres rythmes latino-américains !

Et dans ce thème si prisé du désamour, on retrouve très souvent les infidélités de sa/son conjoint qui sort avec son/sa meilleur(e) ami(e).

Par exemple, dans le merengue « Pesadilla de amor » de Juliana, son petit-ami l’a trompé avec sa meilleure amie et c’est un vrai « cauchemar d’amour », comme le titre l’indique. Dans ce morceau, Juliana en veut énormément à son fiancé. Il passe pour un vrai coureur de jupons, le macho latino par excellence. Il l’a trompée avec une de ses copines et lui a avoué qu’il ne l’aimait plus. Elle en a souffert  mais elle a enfin tourné la page : elle dit avoir lavé ses plaies à l’eau et au savon, avoir désinfecté les empreintes de son désamour. Elle s’est bien réveillée et est à la recherche d’un nouvel amour, de quelqu’un qui méritera sa passion. Le trouver serait sa plus grande vengeance car elle sait que son ex le paiera un jour, et sa douleur le fera enfin grandir. Elle ne veut plus entendre parler de lui, elle le chasse, elle veut enfin être libre. C’est assez violent comme situation, il faut l’avouer !!

Autre exemple : dans le reggaeton « Ella y yo » de Aventura et Don Omar, c’est l’épouse de Roméo (Aventura) qui le trompe avec son pote Don Omar. Le comble, c’est que Roméo sait que son ami a une relation avec une femme mariée et il lui conseille de se battre pour son amour, afin qu’il puisse, comme lui, vivre une histoire d’amour aussi belle et éternelle que celle qu’il vit auprès de son épouse. Mais Roméo ne sait pas que son meilleur ami sort avec sa femme à lui !! Roméo est le plus fidèle confident de Don Omar, et, en tant qu’ami, il lui conseille de lutter, de ne pas avoir peur, en lui précisant que le cœur de cette femme qu’il aime passionnément en cachette n’appartient qu’à lui car son époux ne doit plus être à la hauteur. Don Omar semble « gêné » face à cette trahison, cette aventure condamnable par Dieu, et dit à Roméo que la victime dans cette histoire n’est pas celle à qui il pense… C’est le dindon de la farce, en quelque sorte !

Et bizarrement, lorsque Don Omar finit par avouer la vérité à Roméo, ce dernier semble en vouloir plus à son pote qu’à son infidèle de femme, peut être parce que les sud-américains attachent beaucoup d’importance à l’amitié, et au respect mutuel que se doivent deux amis.

Ce thème de désamour et de trahison amoureuse est très apprécié par le monde latino. D’ailleurs, il n’y a qu’à regarder les feuilletons télévisés sud-américains, appelés « telenovelas », pour s’en apercevoir !! Ils sont remplis de tromperies entre Diana, Carlos, Marta, Amalia, Juan…

1 commentaire

  1. Baby a dit :

    Alors on doit dire que les chansons latino-américaines ne sont pas hypocrites de tout. Ce sont des chansons qui parlent de ce qui se passe dans la vie vraiment, peut être pas dans touts les cas mais dans la plupart de cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>