«

»

juin
12
2011

Pugliese, un musicien militant

Tout amateur de tango connait le célèbre pianiste, compositeur et chef d’orchestre Osvaldo Pugliese. Né en  1905 dans le quartier de Villa Crespo à Buenos Aires, enfant, il joue du violon puis du piano. Il rejoint dans sa jeunesse plusieurs ensembles musicaux, puis écrit en 1924, à l’âge de 19 ans, son 1er tango « Recuerdo ». En 1939, il crée définitivement son orchestre, et devient une révélation de la tendance de la « Nouvelle Garde » (Guardia Nueva) avec ses arrangements dramatiques et passionnés, courant basé sur une rythmique plus libre et plus moderne par rapport à la génération de la Guardia Vieja (1915-1935). On dit que Pugliese est un héritier de Julio de Caro, qu’il admirait tant. Quoiqu’il en soit, il compose un autre titre très connu « La Yumba » en 1946, et en composera 150 durant toute sa carrière.

En dehors de sa carrière artistique, il faut savoir que Pugliese a été toute sa vie un fervent communiste engagé. Il organise de nombreuses grèves et milite pour le bienêtre des travailleurs et la protection des prostituées.  Il créé en 1935 avec d’autres sympathisants la 1ère union syndicale de sa profession,  œuvrant ainsi à faire valoir les droits des artistes.  Il rejoint en 1936 le parti communiste d’Argentine pour plus de démocratie et une société plus juste dans laquelle le travail ferait partie de la dignité humaine et ne serait pas une punition. Il est plusieurs fois arrêté et emprisonné pour cet engagement politique pendant le 1er gouvernement du General Juan Domingo Peron (1946-1955). Pendant les séjours en prison du Maestro, ses musiciens continuent à jouer avec une œillet rouge posé sur le piano de Pugliese. Puis il est aussi plusieurs fois arrêté et interdit de radio et de performance sur les places publiques durant les années de dictature et de régimes militaires qui suivent. Mais il faut quand même savoir que lorsque Peron reviendra au pouvoir en 1973, il lui présentera ses excuses pour les mauvais traitements qu’il lui a fait subir.

Pugliese s’éteint en 1995, à près de 90 ans, laissant derrière lui une carrière musicale riche et très appréciée à travers le monde, et une empreinte dans la lutte communiste de la politique argentine.

Retrouvez-le ci-après interprétant « La Yumba » :

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>