«

»

sept
03
2011

Le tango « illégal » fait fureur dans les rues de Paris

En début d’année, nous avons eu l’opportunité de questionner la jolie Ravie au sujet des milongas illégales qu’elle a lancées il y a 2 ans. Cet été encore, Ravie et son acolyte Fabrice ont fait preuve de beaucoup d’imagination et nous ont permis de passer de très bons moments : une milonga les yeux bandés devant la façade de l’Opéra, une milonga masquée au Palais Royal ou encore une milonga en pois et rayures au Jardin du Luxembourg.

Fabrice a été interviewé par un journaliste au sujet de l’organisation de ces milongas illégales. L’article est apparu le 13 août 2011 dans le journal vénézuélien El Nacional, article que j’ai traduit avec l’accord de Fabrice afin de permettre au plus grand nombre de le découvrir ici, sur notre site.

Le tango « illégal » fait fureur dans les rues de Paris

De façon clandestine, via une liste d’adresses électroniques, un groupe de parisiens organise plusieurs fois par semaine, sans aucune autorisation de la ville de Paris, des « milongas illégales » en plein air, auxquelles participent des douzaines de couples passionnés de tango.

Comme pendant ses années d’or, cette danse refait fureur à Paris, non seulement dans les clubs mais aussi dans des lieux emblématiques de la capitale française, comme face à la façade du fastueux Opéra Garnier, dans la cour du Palais Royal ou encore le long des Quais de Seine.  A ces décors luxueux s’ajoute une pincée d’espièglerie puisque ces milongas ne comptent pas sur l’ouverture d’esprit des autorités de la ville et sont devenues des « milégales », joli jeu de mot inventé par les organisateurs eux-mêmes. Des centaines de personnes sont inscrites dans cette liste de courriers électroniques coordonnées par Fabrice Ballion et « Tonton Jojo » qui se chargent d’envoyer un email la veille ou quelques heures à peine avant l’évènement, détaillant ainsi le lieu et l’heure du prochain rendez-vous.

« Quand nous avons commencé il y a environ 2 ans, nous étions un petit groupe de 10-15 personnes, et peu à peu, le groupe s’est élargi. Les personnes parlaient entre elles et de plus en plus de monde s’est inscrit sur la liste de diffusion. Le bouche-à-oreille a bien fonctionné, ce qui donne le succès d’aujourd’hui. », explique Fabrice.

Nous comptons à présent une cinquantaine de couples de danseurs de tout âge à chaque milonga, danseurs qui arrivent des quatre coins de Paris et qui scrutent attentivement l’arrivée furtive de la Police qui souvent menace de confisquer le matériel utilisé pour la musique.

« En général, la Police est assez compréhensive. Nous ne sommes pas là pour nous bagarrer, nous sommes là pour danser et pour passer un bon moment », raconte une danseuse italienne de 70 ans. Elle confesse aussi que lorsque la Police insiste, le groupe quitte rapidement les lieux pour danser ailleurs.

Les jeunes aussi sont présents, attirés par le tango pour diverses raisons, comme par exemple ce jeune danseur algérien qui a découvert le tango à travers le film « Le Temps d’un weekend » dans lequel Al Pacino danse un tango sur « Por una cabeza ». « Je suis guitariste et je m’intéresse depuis longtemps au folklore argentin, comme la chacarera, explique-t-il. J’ai souhaité jouer du tango mais pour pouvoir le faire correctement, j’ai dû d’abord me mettre à la danse. Mais alors qu’aujourd’hui je danse le tango, je n’ai plus eu envie d’en jouer ».

Un autre tanguero d’une quarantaine d’années, qui participe à ces milongas depuis ses débuts et qui les suit plusieurs fois par semaine, explique que leur « illégalité » rajoute un « élément piquant » et ravive ainsi davantage d’intérêt pour la danse. Pour ce danseur français, le tango est une véritable addiction : « il provoque une grosse charge émotionnel, tant avec sa partenaire qu’avec la musique, cela transforme une vie ».

De là vient le succès de ces milongas illégales, que les organisateurs ne cherchent plus à faire accepter par les autorités de la ville. En effet, ils préfèrent conserver cet aspect « transgresseur » et continuer à les organiser dans divers endroits de façon spontanée.

« L’évènement doit rester ainsi, sauvage, pirate et improvisé. Nous ne souhaitons demander aucune autorisation nécessaire à qui que ce soit », explique Fabrice qui indique l’avantage que ces milongas se fassent en plein air et qu’elles soient gratuites. « Nous ne voulons pas que les personnes payent pour pouvoir danser le tango ».

Quand il s’agit de définir le meilleur endroit pour une milégale, tout le monde confirme que les meilleurs endroits pour danser sont l’esplanade face à l’Opéra Garnier, en plein cœur de la ville, et sur le parterre en marbre du Trocadéro, qui permet de se déplacer facilement sous le regard bienveillant de la Tour Eiffel.

6 commentaires

  1. ROBBERECHTS DANIEL a dit :

    IL Y A UN AN MAINTENANT QU’ON A COMMENCE AVEC LE TANGO-GUERILLA,
    D’ABORD A LEUVEN (BELGIQUE ) COMME EVENEMENT DE FINISSAGE D’UNE EXPOSITION D’ART CONTEMPORAIN, ET DEJA QUELQUES FOIS A BRUXELLES SOUS LES ARCADES DU PAILAIS DE JUSTICE, GARE CENTRALE, LA GALERIE DE LA REINE…
    QAUND IL Y AURA LE PREMIER RENCONTRE PARIS-BRUXELLES?

  2. Muneca Linda a dit :

    Une rencontre de tango en plein air entre Paris et Bruxelles ? Ce serait une excellente idée !

  3. Raman Ro-E a dit :

    Salut les tangueras et les tangueros. Salut et Bravo Fabriss, Ravi et Jacques. Avoir danser en écoutant la musique de tango on se sent le calm absoulu et se-detant. Plus impressionant encore de danser le tango sur plus beau et longue avenue du mond á la place de la Concord en attendant le solei se lever. L´ésprit de Tango milegal, ca c`est magnifique, impressionnant.et exceptionnel. Raman Ro-E

  4. François a dit :

    Une rencontre Paris Bruxelles ? C’est bon ça :)

  5. lepers a dit :

    Bonsoir !

    je ne suis pas dans « la boucle » des personnes prévenues des milongas illégales à Paris, je serai ravie d’y participer…. comment savoir où cela se passe ?

    Christine

    1. speedy a dit :

      Bonjour,

      Pour être informé, vous pouvez consulter le sujet dédié dans notre forum: http://www.salsatango.fr/forum/sorties-tango/milonga-en-plein-air-milonga-illegale-2012/

      ou bien notre calendrier des événements: http://www.salsatango.fr/calendrier-des-evenements/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>