«

»

jan
22
2012

Un talon douloureusement sexy pour la danseuse

Le talon est devenu un symbole de la femme. Qu’il soit petit ou carrément aiguille, il donne à la silhouette féminine une certaine élégance et un petit coté sexy. C’est la raison pour laquelle dans la danse de couple, la femme porte des talons : on a une réelle répartition des rôles puisque l’homme mène la danse et la femme l’embellit. Et puis sans être fétichistes, les hommes ont une perception différente de la femme en talons. D’ailleurs, savez-vous que lorsque l’escarpin a fait son apparition, on lui a communément donné le nom de décolleté ?

Rien d’étonnant que les femmes aient une vraie addiction pour ces chaussures à talons, bien qu’elles leur procurent le plus souvent beaucoup d’inconfort. Ce problème a été très bien exploité. Les pharmacies vendent aujourd’hui de nombreuses gammes de produits à base de silicone pour reposer nos pieds et leur apporter du confort. Il n’est pas rare également que des magazines féminins divulguent des conseils autour du port du talon. Il y a même des cours pour apprendre à marcher en talons. D’ailleurs, j’ai testé un de ces cours à la Talons Academy. D’abord, les filles sont accueillies dans un splendide hôtel ou autre endroit fashion ou luxueux. Puis l’organisatrice fait un tour de table pour demander aux filles quelles sont leurs difficultés par rapport aux talons : certaines se trouvent très à l’aise lors de l’essayage en magasin mais beaucoup moins une fois dans la rue, d’autres ont énormément de mal à se faire aux rues remplies de pavés de Paris ou aux horribles dalles du quartier de la Défense, enfin chacune explique ses craintes par rapport aux chaussures à talons. Puis chaque fille fait découvrir à l’organisatrice et aux autres participantes une ou deux paires de chaussures avec lesquelles elle a du mal à marcher. C’est marrant mais beaucoup apportent des chaussures à très hauts talons mais flambant neuves !!! Et oui, je ne sais pas ce qui se passe en boutique mais dès qu’on sort de là, chausser des hauts talons nous parait insurmontable !

Après ce tour de table, l’organisatrice nous demande de défiler. Les filles défilent ainsi le long d’un couloir deux par deux, d’abord de façon naturelle, afin que l’organisatrice repère les défauts de marche de chacune, puis nous repassons deux par deux en mettant en pratique les différents conseils qui nous auront été donnés au cours de nos divers passages : rapprocher les genoux, ne pas regarder par terre et garder la tête levée, comme si l’on portait une couronne, mettre un pied devant l’autre en marchant afin d’accentuer le roulement des hanches…La séance se termine avec un visionnage vidéo de nos défilés. Cela permet aux filles de voir leurs progrès accomplis pendant la séance et à l’organisatrice de relever les points à améliorer pour chacune. Puis elle donne des conseils pour éviter les douleurs aux pieds, comme par exemple bien penser à bouger et  à écarter les orteils plusieurs fois par jour dans nos chaussures à talons.

Ces conseils sont à retenir également pour les danseuses. Effectivement, en danse, et plus principalement en tango argentin, il faut se déplacer en félin, de la pointe du pied au talon, en transférant le poids du corps. Or, pour la danseuse qui le plus souvent recule en tango, le devant le pied, où se trouvent les métatarses, est toujours en appui. Il faut savoir qu’aux débuts du tango, dans les bordels de Buenos Aires, les hommes aussi dansaient sur le devant de leurs pieds, sur la pointe, car ils arrivaient ainsi à réaliser plus de figures plus rapidement. Puis ils trouvèrent qu’ils avaient davantage d’équilibre en posant ensuite le talon. Le fait de solliciter ce devant du pied peut créer de grandes douleurs, qui peuvent même devenir constantes et créer une fracture de fatigue. Il s’agit d’une fracture survenant sans traumatisme évident et sur un os non pathologique. Elle résulte de plusieurs micro-traumatismes et elle se fait le plus fréquemment au niveau du pied et plus exactement au niveau du 2ème métatarsien car ce dernier est le plus long et car sa base est fixe.

Pour éviter ce type de douleurs, il est important de bien masser les pieds avant et après la danse. Il faut masser la plante du pied en faisant des pressions sur différentes parties à l’aide du pouce. Il est aussi important de masser le dessus du pied, souvent meurtri par ces messieurs qui nous l’écrasent lorsqu’ils avancent ou par nous-mêmes lorsque nous manquons un croisé. On peut ensuite tapoter à l’aide de notre poing toute la plante du pied et essayer d’envelopper ce poing avec nos orteils. Puis masser longuement la partie charnue du haut du pied, le coussinet, qui devient souvent douloureux lorsque nous sommes perchées sur nos talons hauts pendant trop longtemps. On peut étirer les orteils en tirant dessus. Pour finir, il faut penser à décoincer la cheville, sollicitée par nos fioritures et malmenée par nos pivots, en tenant le gros orteil et en réalisant des mouvement circulaires avec notre cheville, dans un sens puis dans l’autre.

En faisant ces exercices avant de danser, nous aurons l’impression que notre pied s’est s’élargi pour mieux adhérer au sol, ce qui nous apportera confort et stabilité. Il est important également de réaliser ces exercices après le bal, avec une crème relaxante par exemple, afin de soulager les pieds. En cas de surchauffe après une soirée, on peut aussi plonger les pieds dans un bain d’eau tiède avec du gros sel. Et pour celles qui sont souvent compressées dans des chaussures fermées, elles peuvent y glisser du coton à la pointe de la chaussure pour protéger le bout des orteils, comme le font les danseuses de ballet. Un autre conseil : privilégiez des talons plus bas pour les cours et des stages que ceux que vous pouvez porter en milonga, voire même des chaussures du style sansha, afin de reposer vos pieds. Il n’est pas rare de rester debout pendant 1h30 ou 2h d’apprentissage et vos pieds en pâtissent.

Voilà une bonne résolution de danseuse pour cette nouvelle année :

bichonner nos pieds !

2 commentaires

  1. jm a dit :

    Je marcherai dorénavant en adoptant ces conseils.
    Merci

  2. Nefertitine a dit :

    un détail important quand on achète une paire de chaussures à talons aiguille : considérer que votre talon est un carré. L’aiguille du talon de la chaussure doit se poser au centre de ce carré. Ainsi pas de déséquilibre et surtout.. du confort,de la marche et même de la danse !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>