«

»

juil
21
2012

Don Sonero, le surdoué de l’impro

Don Sonero a récemment illuminé la une du très célèbre Latin Beat Magazine américain. Il est connu pour son talent d’improvisation et il est devenu une icône du son latino urbain.

Né à Porto Rico, Gilberto Velazquez a grandi dans le Bronx, aux Etats-Unis. Son père chantait dans les groupes de salsa des années 1970, interprétant ainsi les grands tubes de Tito Puente ou encore Ismael Rivera, qu’il a d’ailleurs pu croiser plusieurs fois à la maison. A l’âge de 14 ans, Gilberto Velazquez fait la connaissance de la légende Pete El Conde Rodriguez, avec qui il va chanter et qui deviendra alors son idole. Au lycée, il va rejoindre un petit groupe de salsa au sein duquel il fera ses premiers vrais pas de chanteur.

Gilberto Velazquez a ainsi grandi entre la salsa qu’il écoutait à la maison et le hip-hop des rues new-yorkaises. Contrairement aux jeunes latinos de son quartier, Gilberto n’a jamais renié ses racines portoricaines. Il était fier de parler espagnol et de chanter de la salsa. Avec quelques heures de formation de chant et surtout près de 10 ans d’expérience scénique auprès d’une cinquantaine d’artistes, il a développé ainsi une réelle passion pour la musique latine, qu’il a souhaité mettre au goût du jour.

Celui que l’on surnomme Don Sonero a été chanteur du groupe La Excelencia pendant deux ans juste après que celui-ci sorte son 2ème album « Mi Tumbao Social » (2009). Il adorait l’énergie qu’il y avait dans ce groupe de salsa dura américano-porto-colombienne, et il a beaucoup apprécié les tournées à travers les Etats-Unis et l’Europe. Mais Don Sonero a voulu voler de ses propres ailes et se lancer dans une carrière solo. Il a sorti en janvier dernier son 1er album « La Verdadera Escena » qu’il a écrit et composé pendant presque 3 ans. Il est adressé à la jeune génération qui pense que la salsa est aujourd’hui morte. Il a souhaité connecter les anciens de la salsa avec les jeunes latinos. D’ailleurs, le nom de scène Don Sonero fait référence à ce combat : toucher la jeune génération de salseros avec quelques vieux sons de soul et de musique latine, notamment en insérant des messages à caractère social.

Dans cet album, Don Sonero a invité le célèbre tromboniste Jimmy Bosch, avec lequel il partage le titre phare « Don Sonero Llego ». Le style de l’album respecte l’équilibre entre le passé et le présent, en mélangeant de la salsa classique avec une salsa plus moderne et plus « dura », afin de la rendre plus vivante. Cette salsa dura était d’ailleurs son domaine de prédilection au sein du groupe La Excelencia. Le jeune chanteur est réputé pour sa grande capacité d’improviser à tout instant du bon son rythmé, innovant et coloré. Pour cet album, Don Sonero s’est entouré de la crème des musiciens, pratiquement tous portoricains.

En plus de sa carrière de chanteur, Don Sonero compose également pour d’autres groupes. En ce moment par exemple, il travaille sur des projets avec des groupes de bachata et de hip-hop. Un nom qui va faire parler de lui encore un bon petit moment.

Vous pouvez télécharger l’album « La Verdadera Escena » sur iTunes.

Découvrez  le titre Mala (Serpiente Disfrazada) extrait de l’album :

1 commentaire

  1. rodriguez a dit :

    J’ aime beaucoup Don sonero , merci du partage ,je suis une admiratrice merci bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>