«

»

sept
09
2012

Jonathan Moly, le Justin Bieber version salsa

On dit de ce jeune vénézuélien de tout juste 19 ans qu’il pourrait devenir le prochain géant de la salsa, aussi populaire qu’un Marc Anthony ou qu’un Jerry Rivera. Né à Caracas en 1993 et fils des célèbres Inés Maria Calero, actrice et ancienne Miss Vénézuéla, et Miguel Moly, chanteur de merengue et producteur, Jonathan Moly a commencé à chanter dès l’âge de 4 ans. Il prend des cours de chant et apprend à jouer du piano et de la guitare. A 14 ans, il enregistre sa première production musicale et lance ainsi son premier single « Mi Mejor Amiga » en 2007. Il est alors repéré par le manager de la très connue Orquesta Salserin, groupe de salsa formé par des enfants en 1993, au sein duquel il sera chanteur pendant un an et demi. Ses succès avec le groupe seront essentiellement « Principe Soñado » et « Robando Corazones ».

Il quitte l’ensemble en 2010 pour se consacrer à son projet personnel de chanter de la balade pop rock avec des rythmes latinos, ne dénigrant ainsi pas son goût pour la salsa. Fin 2011, son titre « Dime que hacer » fait un carton et reste n°1 du Top Salsa au Vénézuela pendant 14 semaines. Il atteint également un record des ventes au Pérou, en Equateur et en Bolivie. La chanson devient la salsa de l’année 2011 dans son pays, et Jonathan Moly est alors considéré comme le chanteur Révélation de l’année. Son premier album « A Mi Manera » sorti en avril 2012 est devenu disque d’or en seulement 3 jours, c’est dire la cote qu’il a Outre-Atlantique ! Il faut dire qu’il est le seul chanteur latino adolescent du moment (après le jeune colombien Luis Fernando Lambis, el « Luifer de la salsa », qui a fait un carton l’année dernière en Amérique Latine).

Son deuxième single sorti au printemps dernier « Mi Niña Hermosa » connait également un vrai succès. Il a été enregistré en version balade pop et en version salsa, les 2 univers du jeune homme. Ce mélange de salsa pop avec une touche de romantisme est assez nouveau dans le registre de la salsa, et c’est ce qui plait. Par contre, le jeune homme est victime de critiques comme quoi il essaierait de trop ressembler à Justin Bieber. Il est vrai que dans le clip de « Mi Niña Hermosa », le rapprochement est frappant, notamment avec le vidéoclip du jeune américain « Baby ». Alors que Justin Bieber arbore une mèche de cheveux dorée dans une salle de bowling entouré de ses amis, de son côté, Jonathan Moly recoiffe sa mèche brune sur un court de tennis à Miami. Mais Jonathan Moly n’en a que faire de ces critiques, et dit être davantage influencé par Los Adolescentes, Luis Fonsi et Noel Schajris que par Justin Bieber. Et c’est tout à son honneur !

Voici la vidéo de « Mi Niña Hermosa », dans laquelle figurent les joueurs de tennis Michelle Bertolini et Jimy Szymanski :

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>