«

»

jan
31
2013

Le Vénézuéla, berceau du romantisme qui se chante

Le Vénézuela ne cesse de faire connaitre de nombreux talents de la musique caribéenne. Rien d’étonnant que le mot salsa lui-même semble avoir été utilisé pour la première fois lors d’une émission de radio vénézuélienne en 1966 qui s’appelait « La hora de la salsa » en rapport avec son sponsor Pampero, une marque de sauce tomate vénézuélienne genre ketchup.

Nous vous avons présenté sur ce site quelques uns de ces chanteurs à succès de toujours ou du moment qui explosent les ventes dans le registre de la salsa romantique ou du merengue. Il vous suffira de cliquer sur leur nom en bleu pour lire l’article associé.

Leur thème de prédilection est certes vu et revu mais fonctionne toujours aussi bien : l’amour…

Les inconditionnels de la salsa romantique :

Oscar D’Leon : Nul besoin de présenter la formidable carrière de 40 ans de ce « Sonero del Mundo ». A 70 ans, Oscar D’Leon, bassiste et chanteur, a enregistré plus de 50 albums et continue à se produire, son dernier concert à Paris datant d’octobre 2011. Son célébrissime titre est incontestablement « Lloraras ».

Los AdolescentesLe groupe Adolescent’s Orquesta fut formé en 1995 par Porfi Baloa et représentait à l’époque LE groupe de salsa romantique par excellence. Bien qu’il ait été plusieurs fois reformé, il a connu d’énormes succès, avec notamment « Persona Ideal », « Arrepentida » et « Anhelo ». En 2010, le groupe rompt avec sa maison de disques et change alors de nom pour devenir Porfi Baloa y sus Adolescentes. Cette nouvelle génération comprend deux chanteurs du groupement d’origine Everson Hernández et Ángel Delgado et a intégré Charlie Cardona (Ex-Grupo Niche) et Marlon Araujo (Ex-Magia Caribeña). Leur dernier album « Punto y Seguimos » vient juste de sortir et son titre phare est « Será o No Será ».

Voici la vidéo de « Será o No Será » :

Les nouveaux salseros en course :

Irving Manuel : Ce vénézuélien de 33 ans a d’abord fait carrière comme pianiste d’artistes tels de Gilberto SantaRosa, Maelo Ruiz et Cheo Feliciano, avant de se faire une vraie place dans la chanson. Il a sorti son 4ème album « Vuelve » en 2011 et il fait actuellement la promotion du titre « Que nos esta pasando ».

Jonathan Moly : Le style de ce jeune homme de 19 ans est assez proche de celui du portoricain Jerry Rivera, frais et bien évidemment romantique. Après avoir fait partie du groupe Salserín pendant presque 2 ans, il a sorti son premier album solo « A Mi Manera » en avril 2012, album qui est devenu disque d’or en seulement 3 jours !

Los Lazaros de la salsa : Les frères Aranguren qui forment ce duo veulent percer dans le registre de la salsa « élégante » et chanter l’amour. Leur album « Tiempo de Amar » est sorti au printemps 2012.

Les champions du merengue urbain

Chino Y Nacho : Le duo « suprême » a raflé énormément de récompenses depuis la sortie de son premier album en 2008. Mêlant l’amour et l’humour à la perfection, il a su faire aimer le reggaeton à tous les publics et s’est fait un nom dans le registre du merengue urbain. Leur plus gros succès jusqu’à présent est « Mi Niña Bonita » sorti en 2009.

Leur dernier morceau phare sorti en 2012 est « Sin ti » :

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>