«

»

fév
14
2014

Upside Down, un amour impossible renversant

A l’occasion de cette journée spéciale de Saint Valentin, je vous propose de découvrir le film Upside Down, sorti au cinéma en mai 2013, et disponible en DVD. C’est une jolie histoire qui met en scène deux amoureux : Adam et Eden. Mais ces deux-là vivent dans deux mondes dont la gravité est inversée…

Adam vit dans un monde pauvre, en bas, alors qu’Eden vit dans un monde d’abondance au-dessus de lui. En même temps si proches et si éloignés, ils ont réussi à s’échanger un baiser renversant lorsqu’ils étaient adolescents sur la montagne de la sagesse, endroit où les deux mondes se touchent presque. Mais ils ne peuvent vivre leur amour car l’entrée dans le monde d’Eden est complètement interdite aux personnes de l’autre monde, et la police veille au grain. Ils sont d’ailleurs un jour surpris ensemble et Eden, blessée, devient amnésique. Elle oublie alors l’existence d’Adam, dans le monde d’en bas.

Mais son amoureux n’a jamais cessé de penser à elle, et malgré les interdictions et les lois de la gravité, il va tout mettre en œuvre pour pénétrer dans l’autre monde et pour tenter de la reconquérir…

L’affiche du film exprime bien l’idée du pitch : les deux personnages essayent de s’attraper la main, un amour impossible comme on les aime !

Une des scènes cultes de Upside Down est la milonga renversée. En effet, Eden est une adepte des soirées tango qui se tiennent au café Dos Mundos. La salle de bal a cette particularité qu’elle contient deux pistes superposées, une en haut à l’envers et une en bas à l’endroit. Un concept qui fait presque rêver car les soirées tango partagées ainsi seraient beaucoup moins blindées ! Mais cela doit tout de même faire bizarre de voir des couples danser la tête en bas…

Eden a pour cavalier un danseur aussi extraordinaire que l’univers dans lequel elle vit : Pablo Veron, reconnu comme un des meilleurs danseurs de tango au monde et qui avait déjà séduit les spectateurs dans le film La Leçon de Tango. Ils dansent sur « Un ultimo Café » chanté par Roberto Goyeneche. Ce chanteur argentin d’origine basque (1926-1994) s’était formé au style Carlos Gardel avant de s’approprier une touche bien à lui, caractérisée par une prononciation parfaite et une profonde inspiration. Il était surnommé El Polaco car ses cheveux blonds et sa minceur faisaient penser aux immigrants polonais qui étaient arrivés à l’époque à Buenos Aires.

Sous forme de science-fiction romancée, le réalisateur Juan Solanas nous offre là un bien joli film, avec de splendides effets spéciaux, qui est à la fois original, drôle et touchant. Les acteurs Kirsten Dunst et Jim Sturgess sont aussi fabuleux dans leurs rôles d’amoureux qui n’ont peur de rien pour être ensemble.

Je vous laisse découvrir la bande d’annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>