«

»

déc
29
2015

16ème édition des Latin Grammy Awards

La 16ème édition des Latin Grammy Awards s’est tenue en novembre dernier à Las Vegas. La cérémonie a fait honneur au chanteur brésilien Roberto Carlos, élu personne de l’année. Cet homme de 75 ans est considéré comme un des rois de la musique latine puisqu’il a à son actif plus de 120 millions d’albums vendus. Cette année, les artistes espagnols ont été aussi largement représentés. Alejandro Sanz a obtenu le prix du meilleur album pop contemporain de l’année avec « Sirope », et Enrique Iglesias avec Nicky Jam ont obtenu celui de la meilleure performance urbaine avec  « El Perdon ». Pablo Alboran et Miguel Bosé, bien que nominés, n’ont quant à eux pas remporté de prix cette année.

Deux grands gagnants ont illuminé la soirée. La première gagnante est la chanteuse Natalia Lafourcade, qui a remporté quatre prix avec « Hasta La Raiz » : meilleure chanson de l’année, meilleure chanson de musique alternative, meilleur album de musique alternative et meilleur enregistrement. L’album, qu’elle a co-écrit avec Leonel Garcia, a également été primé pour la  meilleure ingénierie d’enregistrement. Cette mexicaine de 32 ans chante depuis son plus jeune âge. Fille d’un professeur de beaux arts chilien et d’une mère pianiste mexicaine, spécialisée dans la pédagogie musicale et dans le développement humain, Natalia a grandi à Veracruz baignée dans la musique. A 10 ans, elle suivait déjà des leçons de flute, piano, guitare, saxophone, danse, peinture, théâtre et chant, une artiste complète déjà !! Elle intègre un groupe de musique à 14 ans et, deux ans plus tard, un producteur la pousse à sortir un album solo qui portera son nom « Natalia Lafourcade ». Quinze ans plus tard, la jeune femme aux faux airs d’Edith Piaf enchaîne les succès et les ventes, et c’est mérité car elle a vraiment du talent.

L’autre grand gagnant de la soirée est l’inestimable Juan Luis Guerra, dominicain de 58 ans qui a reçu pour « Todo Tiene su Hora » les prix du meilleur album de l’année, du meilleur album tropical contemporain et de la meilleure chanson tropicale avec « Tus Besos ». Le chanteur a toujours été considéré comme un poète populaire, capable de chanter sur divers styles musicaux, tels que le jazz et le swing, qu’il a pu dévorer dans sa jeunesse passée à Boston aux Etats-Unis, la pop, le rock, mais surtout le merengue qui est son domaine de prédilection. D’ailleurs, le premier groupe qu’il a fondé après l’université à la fin des années 80, le groupe 4.40, a toujours été  perçu comme un des plus grands groupes de variétés des Caraïbes. Et c’est pour ses références musicales indéniables, ainsi que pour les grandes causes pour lesquelles il s’est toujours battu, que Juan Luis Guerra a encore cet énorme succès de nos jours, à travers la planète.

Voici la bachata « Tus Besos », toute fraîche, on adore :

Le titre du meilleur album salsa de l’année a quant à lui été remporté par  Ruben Blades con Roberto Delgado & Orquesta avec « Son de Panama ». Rappelons que ce même Ruben Blades a remporté l’an passé le prix du meilleur album de tango « Tangos » à cette même cérémonie des Latin Grammy Awards. A croire que tous les registres musicaux latino-américains lui réussissent toujours aussi bien, et ce depuis des années. Le prix du meilleur album tropical traditionnel a été remporté par José Alberto « El Canario » & Septeto Santiaguero pour « Tributo a los Compadres No Quiero llanto ». La République Dominicaine semble avoir la côte cette année !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>