«

»

nov
26
2018

Victor Manuelle, le salsero gagnant de 2018

Victor Manuelle a obtenu de nombreuses récompenses au cours de sa longue carrière. Il avait d’ailleurs jusqu’à présent le record du nombre de nominations aux Latin Grammy Awards avec 6 nominations sans en avoir jamais raflé un…Et il y a une semaine, voilà qu’il remporte deux prix pour la cérémonie des Awards 2018, pour le meilleur album salsa de l’année et la meilleure chanson tropicale « Quiero Tiempo » qu’il partage avec le grand Juan Luis Guerra.

On ne présente plus Victor Manuelle, chanteur de salsa romantique de 51 ans, né à New York et élevé à Isabela sur l’île de Puerto Rico, qui célèbre cette année ses 25 ans de carrière. Victor Manuelle, qu’on appelle El Sonero de la Juventud (le sonero des jeunes) a été découvert à la fin des années 1980 par le grand salsero Gilberto Santa Rosa. C’est d’ailleurs lui qui produit son 1er album « Justo a Tiempo » en 1993, qui a tout de suite été un succès. Victor Manuelle va ainsi enchaîner les albums en 25 ans, presque un par an, ils sont au nombre de 18 aujourd’hui ! Le chanteur a toujours été à l’écoute de son public, en étant très sensible et intuitif sur ce qui plaît et ce qui fait danser, c’est la raison pour laquelle nombreuses de ses chansons ont fait fureur. 12 de ses albums sont arrivés premiers au classement des meilleurs disques de musique latine et tropicale aux Etats-Unis et à Puerto Rico, 47 de ses singles ont été classés dans les listes des meilleurs tubes des billboards des Hot Latin Songs et c’est l’artiste qui a été le plus de fois numéro 1 (28 fois) dans l’histoire de la liste Tropical Airplay aux Etats-Unis, c’est dire ! Reconnu aussi pour son immense énergie et sa facilité à improviser, Victor Manuelle émerveille à chacune de ses représentations sur scène. Il a aussi conquis le public lorsqu’il a interprété le rôle de Ruben Blades dans le film « El Cantante » auprès de Marc Anthony et Jennifer Lopez en 2007.

L’artiste a un grand respect pour la salsa et il s’entoure toujours des meilleurs musiciens du monde pour réaliser ses albums. Son thème de prédilection a toujours été l’amour, avec ce qu’il apporte en bonheur et trahison. Et son talent l’a amené à être le premier chanteur de salsa à fusionner avec le reggaeton, en collaborant dès 2003 avec Hector&Tito dans « Ay Amor ». Par la suite, il a fait des duos avec Don Omar, Tego Calderón, Yandel, Voltio. Il a aussi écrit énormément de chansons pour d’autres salseros comme son parrain Gilberto Santa Rosa, entre autres. Et en 2017, c’est lui qui a fait la production musicale de la version salsa du tube planétaire « Despacito » en chantant auprès de son compatriote Luis Fonsi.

La chanson phare « Que suenen los tambores » issue de son album du même nom de 2015 a été une de ses dernières grandes réussites, primant ainsi l’artiste du titre de « Meilleur artiste tropical de l’année 2015 » par le Billboard. Pour son 25ème anniversaire d’argent cette année, Victor Manuelle a sorti l’album « 25/7 » et c’est un réel succès, car Victor Manuelle a remporté la semaine dernière aux derniers Latin Grammy Awards 2018 les prix du « Meilleur album de salsa » et de la « Meilleure chanson tropicale » avec le titre « Quiero Tiempo » qu’il interprète auprès du grand dominicain Juan Luis Guerra. La compétition était rude car Alexander Abreu y Havana D’Primera était également nominé pour l’album salsa de l’année avec « Cantor del Pueblo ».

Je vous laisse découvrir la salsa gagnante cette année « Quiero Tiempo », chantée pendant la cérémonie :

Personnellement, je préfère ce salsaton, mélange de salsa et de reggaeton, issu de l’album gagnant et qu’il interprète auprès de Farruko : « Amarte Duro »

Soulignons aussi que Victor Manuelle est devenu le porte-parole à Puerto Rico de la lutte contre la maladie d’Alzheimer, dont a péri son père il y a peu, et qui est la 4ème cause de mortalité sur l’île et aussi en France. Le chanteur a d’ailleurs évoqué cette maladie dans son album très personnel « Yo mismo » sorti en 2009 et la chanson poignante qu’il a dédié à son père « Algo le pasa a mi heroé » (quelquechose arrive à mon héros). C’est une belle chose de profiter de sa célébrité pour soutenir des causes aussi importantes, et on ne peut que l’aimer encore plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>