«

»

avr
02
2014

Enrique Iglesias, le latin lover de Miami

Enrique Iglesias est né en mai 1975 à Madrid. Il est le fils du célèbre chanteur espagnol Julio Iglesias et de la mannequin et journaliste philippine Isabel Preysler. Enrique est envoyé à Miami à l’âge de 7 ans, lorsque son grand-père est enlevé par le groupe terroriste basque ETA, et il y restera vivre finalement. Il abandonne ses études de gestion commerciale pour se consacrer à une carrière musicale, tout d’abord sous un nom différent afin de ne pas fâcher son père et aussi pour ne pas profiter de la renommée de son patronyme.

L’artiste enregistre son premier album au Canada en 1995 « Enrique Iglesias », qui se vend dès la première semaine à un demi-million d’exemplaires. Le titre « Si Tu Te Vas » fait un véritable carton. Cet album lui fait d’ailleurs remporter un Grammy Award de la meilleure performance de Pop Latine.

Après deux autres albums chantés en espagnol, Enrique Iglesias va se tourner vers l’anglais, comme le fit d’ailleurs à cette même époque Ricky Martin. En 1999, il sort donc son premier album en anglais « Enrique », un album pop parsemé d’influences latines. Le titre « Bailamos » est un énorme succès. L’album suivant « Escape » sorti en 2001 est à ce jour son plus gros succès commercial. Lors du tournage du clip vidéo, Enrique Iglesias y fait la connaissance de la tenniswoman Anna Kournikova qui est encore sa compagne aujourd’hui. L’album suivant sort en espagnol, « Quizas ». Il s’agit d’un des meilleurs albums espagnols les mieux vendus au monde. Il s’est d’ailleurs classé à la meilleure place jamais atteinte dans le Billboard américain. Le clip vidéo de Quizas est le premier clip en espagnol à avoir été nominé pour une MTV Musica Award. En 2008, Enrique Iglesias est nommé artiste masculin international de l’année aux NRJ Music Awards, et c’est largement mérité.

La carrière musicale d’Enrique Iglesias a suivi les tendances et a superbement réussi à évoluer avec le temps car il a su collaborer avec les artistes du moment. Dans son album bilingue « Euphoria » sorti en 2010, le chanteur a collaboré avec le célèbre dominicain Juan Luis Guerra pour le titre « Cuando Me Enamoro », écrit par Descemer Bueno, et pour lequel ils ont remporté en 2011 le Grammy Latino de la meilleure chanson de l’année. Il a également collaboré avec  les chanteurs de RnB Usher et Akon, et le rappeur d’origine cubaine Pitbull. Ce dernier est devenu la coqueluche des chanteurs latinos qui veulent  rester dans le coup, tels que Jennifer Lopez, Marc Anthony ou Ricky Martin.

Voici la jolie vidéo de « Cuando Me Enamoro » :

Comme nous le disions dans un article précédent, pour rester dans le rap cubain, Enrique Iglesias a participé il y a quelques mois à un duo épatant : « Bailando », titre composé par Descemer Bueno et interprété auprès du groupe de reggaeton cubain Gente De Zona.

Mais l’album « Euphoria » n’a pas atteint le succès attendu, si bien que certains des titres qui devaient y figurer apparaissent finalement dans le dernier album sorti en février 2014 « Sex + Love ». Enrique Iglesias y chante en anglais et en espagnol et y propose des duos incroyables comme « Beautiful » où il chante avec Kylie Minogue. Le single « Noche y Dia » fait un carton en ce moment, pas étonnant quand on sait que le reggaetonero Yandel et que le DJ et producteur espagnol de musique électronique Juan Magán y ont collaboré. Dans cet album, Enrique Iglesias chante également la bachata « Loco » auprès du King dans ce domaine, Romeo Santos :

Avec son physique ravageur et ses quelques 60 millions d’albums et 40 millions de singles vendus dans le monde, Enrique Iglesias suit avec brillo les traces de son père, qui était LA star latine il y a une trentaine d’années.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>